L’Asie du sud-est aux Olympiades : faites vos jeux… SAMEDI 8 NOVEMBRE 10h-15h

Promenade du cycle « Les chemins de la mémoire de l'immigration », dans le cadre des Promenades du Grand Paris en partenariat avec le Musée de l'histoire de l'immigration.

Open in new window
© Elisa Chanial

La dalle des Olympiades, la plus emblématique des opérations du projet Italie 13 qui
métamorphosa le 13e arrondissement de 1964 à 1977, est aussi connue 
pour l’exotisme de ses commerces, et le chatoiement de ses vitrines.

Dans un quartier de faubourgs, riches de sites industriels vieillissants, reliés à la 
Petite Ceinture par la gare des Gobelins, les modernistes, sous l’égide de
 Michel Holley, font le pari en 1968 d’un urbanisme de tours sur dalle. Un véritable 
navire intégrant cinq niveaux de stockage, de parkings et de galeries commerciales, qui restera inachevé en partie sud.

C’est sur ce site flambant neuf, mais qui peine à attirer les locataires, qu’arrive à partir de 1975 une
 vague massive de migrants politiques ou économiques du sud-est de l’Asie, en
 quête d’une seconde chance. Ils vont s’y intégrer rapidement, en travaillant
 dans le secteur de la restauration ou de la confection, mais surtout en créant 
leurs commerces. Le premier Chinatown français s’implante dans les locaux vides 
des centres commerciaux de la dalle, transformant la gare souterraine en
plateforme logistique majeure pour atteindre, à partir des années 80, le statut 
d’un « Rungis asiatique » alimentant Paris et sa proche couronne.



Il s’agira donc d’un parcours autour et à travers une dalle et un territoire que se sont
 appropriés commerçants et habitants, de sous-sols en galeries, qui y ont logé
 entrepôts, échoppes et restaurants, à côté d’un temple bouddhiste…

Après un 
premier temps dans le 13e arrondissement, la promenade se poursuivra
 au Musée de l'histoire de l'immigration.

Un point parole sera proposé aux participants, sur la thématique précise de la promenade ; une présentation sera proposée des ressources de la Médiathèque Abdelmalek Sayad ainsi qu’une bibliographie sélective élaborée en fonction de la thématique de la promenade. Les promeneurs pourront terminer la journée par une visite libre des collections du musée.

Note : Prévoir un picnic pour une pause déjeuner !

Avec Emmanuel Chanial, réalisateur, Charlotte Lardinois, architecte d'intérieur, et un-e intervenant-e du Musée de l'histoire de l'immigration.


Pour vous inscrire à cette promenade, merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Réservation terminée